Post-Eire - Dublin, Paris, Madrid
Blog
 coeur d'expatriation   rugby   rapports humains   famille   écriture   monotonie   rupture   Île de la réunion   nostalgie   politique   vacances   Irlande   romance de vie   parfum   célibat   influence   Matrix   stage   moment de vie   Prague   retour d'expatriation   scolarité   Paris   langue anglaise   tristesse   loose   mal du pays   8 décembre   alcool   Médias   Red Box   soirée   The Darkness   voyage   humour   Erasmus   Madrid   amphi   sexe   dos   couple   télévision   liberté   enseignant   self control   anniversaire   constitution européenne   foot   paroles   Le Mouv'   #echoes   bus   sida   futur   calendar   brevets logiciels   fin d'expatriation   souvenirs   europe   cadeaux   St Patrick   blogosphère   femmes   bonheur   Lyon   Blogs Lyonnais   Noël   mon blog   optimisme   Freebox   cinéma   passeport   séduction   Irak   ambition    exs   fin de vie étudiante   photos   travail   grève   musique   Dublin   préparation d'expatriation   bush   amour   personnage   interview   geek   post-synchro 
<< suivants

Lundi 15 Mars

categories Dublin, Paris, Madrid [21h43] Dublin, Paris, Madrid

/images/europe_flag.jpgAu fil des mois ici, je me sens de plus en plus européen et de moins en moins français. Ho, j'aime La France, je suis fier de sa culture, respecteux de son histoire et je serais prêt à me battre pour défendre mon pays.

Cependant, si je devais obtenir demain la nationalité européenne au lieu de la nationalité française, tout en conservant mes origines et mes spécificités culturelles, je ne serais pas choqué. Etre un français européen comme peut l'être un breton français ne me révolterai pas le moins du monde.

Toutes les nationalités que j'ai croisées ici, la plupart européennes (mais pas seulement), m'ont fait prendre la mesure de toute ces ressemblances qui nous unient et de toutes ces différences qui nous enrichissent.

Les récents évenements, pour lesquels je n'ai pas de mots assez forts pour exprimer ma colère et ma tristesse, m'ont fait un peu plus réaliser tout cela : Je ne suis pas sûr que mes sentiments aient été différents si cela s'était produit à Paris ou Lyon, hormis l'angoisse que cela puisse toucher mes proches. Je me suis identifié à ces étudiants qui prenaient leur train tranquillement. Je le connais cet étudiant madrilène, j'en cotoye des dizaines ici, ça aurait pu être l'un d'entre eux, ça aurait pu être moi. Quelle différence ?

Heureusement, le début des festivités de la St Patrick me permettent de remettre mes oeillères et d'essayer de profiter de ma vie ici...

:: commentaire(1) ::
précédents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
8252 pages vues sur ce post.
Page générée en 0.050 s s - 12 requêtes SQL (0.036 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1